Le Blog de Patrick Baudouin
Accueil du site > LE VIN C’EST BON POUR LES COEURS !

LE VIN C’EST BON POUR LES COEURS !

samedi 1er janvier 2011


MEILLEURS VOEUX 2011 Et pour bien démarrer, VOTEZ JEAN FERRIERES ! HAUT LES COEURS ! Pour Jean Ferrières le vin c’est la vie Votez et élisez le Toulousain de l’année 2010

JEAN FERRIERES, un homme de coeur

JEAN FERRIERES, un homme de coeur

Ce professeur toulousain a démontré pourquoi l’alcool, consommé de manière régulière et modéré, est bon pour le cœur. À Toulouse, on court deux fois moins de risque de faire un infarctus du myocarde qu’ailleurs…

On savait que le vin, consommé de manière régulière et modéré n’était pas mauvais pour la santé. Encore fallait-il le démontrer. Le professeur Jean Ferrières et son équipe de chercheurs sur les maladies cardiovasculaires au CHU de Toulouse l’ont fait. Scientifiquement. Il a dirigé une étude menée sur 10 000 patients pendant 10 ans entre Toulouse, Lille, Strasbourg et Belfast en Irlande. « On vient d’expliquer pourquoi le risque d’infarctus du myocarde est plus faible chez nous, en Europe du sud.

Une consommation régulière d’alcool est protectrice vis-à-vis de l’infarctus du myocarde, cela favorise le bon cholestérol. Cela relève de notre culture par rapport à l’alcool. À l’inverse, une consommation d’alcool ponctuelle et excessive, entraîne deux fois plus d’infarctus. » La publication de ses travaux dans le Bristish médical journal, la référence des publications médicales du genre, a largement médiatisée notre professeur toulousain outre atlantique. Le New York Time magazine s’intéresse à son tour à ce chercheur qui bouleverse la dogmatique sur l’alcool, tout en franchissant un nouveau pas dans la connaissance des cardiopathies ischémiques.

Autant dire aussi que le professeur Ferrières n’est pas homme à pâlir sous l’armure ni sur la publicité qui entoure sa découverte. La cinquantaine naissante, la silhouette longue, déjantée, les cheveux en bataille, la parole vive, Jean Ferrières est, comme il se plaît à souligner, « un pur produit cathare issu d’une longue descendance albigeoise. » Jeune, il a fait ses études médicales à Toulouse, s’est envolé ensuite au Canada après s’être adonné à « la pipette » et « à la paillasse » comme on dit le jargon. « Mon expérience là-bas a été exceptionnelle.

J ’y ai fait de la clinique et de la recherche toujours dans le domaine de l’artérosclérose. J’ai commencé à publier à cette époque ». Passionné très tôt par l’hémodynamique, il y a vu là une brèche à explorer pour la science. Partant du principe que la mécanique du cœur n’était pas si éloignée de la plomberie, avec son réseau de tuyaux, pompes et soupapes… « ça marche comme un moteur », s’amuse -t-il.

De retour à Toulouse, le professeur Ferrières a assis son parcours de prof de médecine, en s’entourant d’une équipe de recherche et de deux mots clefs : comprendre et prévenir l’infarctus du myocarde. « On y travaille depuis 1984. Depuis longtemps on recherche les facteurs de risque, tabac, cholestérol, hypertension, alcool… On s’est intéressé à la génétique, puis à l’environnent avec la pollution aussi. « Ce qu’on a voulu faire avec cette dernière étude, c’était expliquer ces différences géographiques de risque d’infarctus par le comportement à l’alcool. »

Votez et élisez le Toulousain de l’année 2010. http://www.ladepeche.fr/article/2010/12/22/975759-Pour-Jean-Ferrieres-le-vin-c-est-la-vie.html#xtor=RSS-6?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter Et dans le New York Times : http://www.nytimes.com/2010/12/21/health/research/21risks.html?scp=1&sq=jean%20ferrieres&st=cse 17 FEVRIER 2011 : Jean Ferrières a été élu "Toulousain 2010" et vous pouvez lire son intéressante interview : http://www.ladepeche.fr/article/2011/01/09/985829-Jean-Ferrieres-Toulousain-de-l-annee-2010.html

Documents joints


PRINCE 49290 CHAUDEFONDS-SUR-LAYON - Tél-Fax : 02 41 74 95 03 | domaine@patrick-baudouin-layon.com Plan du site | Mentions légales | Espace privé |