Le Blog de Patrick Baudouin
Accueil du site > REFORME DES AOC : RESPECTER ENFIN LE CONSOMMATEUR ?

REFORME DES AOC : RESPECTER ENFIN LE CONSOMMATEUR ?

samedi 16 janvier 2010


"QUE CHOISIR" 3 Septembre 2007 : « la perte de crédibilité de l’AOC s’explique aussi par la coexistence au sein de l’appellation de deux types de vins ayant des rapports qualité/prix différents et qu’il faut désormais séparer de manière officielle : d’une part des vins ayant su garder un lien fort avec leur terroir et répondant à la définition originelle des AOC, d’autre part des vins moins typés, répondant à une nouvelle demande du marché, mais qui ont vocation à se développer hors de l’AOC. En distinguant ces deux catégories par deux appellations distinctes, on répondra au double objectif d’éclairer le choix du consommateur et de sauvegarder le patrimoine des AOC. » Les consommateurs de vin, les clients, ne le savent pas forcément, mais d’ici 2011, sous l’impulsion de l’Europe, les vins français doivent devenir soit des Appellations d’Origine Protégée

Appellation d'Origine Protégée

Appellation d’Origine Protégée

soit des Indications Géographiques Protégées

Indication Géographique Protégée

Indication Géographique Protégée

soit des vins sans Indication Géographique...Cela devrait être l’occasion pour la viticulture de clarifier son offre, comme le demandent depuis des années les consommateurs, mais aussi nombre de cavistes, obligés d’expliquer à n’en plus finir pourquoi cet Anjou Blanc vaut 20€, et pourquoi tel autre en vaut 7...Mais la profession est en retard d’une génération, elle a vécu sur le "tout aoc" depuis 40 ans, elle a peur de perdre l’étiquette qui fait vendre...et donc elle fait tout actuellement pour que toutes les aoc passent en aop, sans distinction....Grave erreur, car du côté des vignerons, nombreux sont ceux qui créent des gammes ou des marques, ou qui sortent carrément de l’AOC pour être compris de leurs clients, et côté consommateurs, le sigle aoc sur une étiquette a de moins en moins de signification... Au Domaine, nous avons donc décidé de distinguer clairement deux gammes : une gamme "terroir" : Effusion, Les Saulaies, Le Cornillard, les Gâts, en blanc sec, Les Coteaux d’Ardenay, en rouge,...pour vous permettre de trouver dans le verre les subtilités de la diversité d’expression de nos schistes, grès, coteaux...et une gamme "fruit"avec un Anjou Blanc et un Anjou rouge...qui ne revendiquent pas une parcelle précise, sont des vins "de copains", et sont moins chers au tarif. En attendant une vraie segmentation officielle... VINS DE TERROIR VINS DE FRUIT

VINS DE TERROIR VINS DE FRUIT

Pour plus d’infos sur ces questions, en documents joints, vous pourrez consulter des documents émanant de l’association de vignerons "SEVE", www.vigneronsdeseve.org, qui travaille pour une vraie réforme des AOC correspondant aux intérêts des consommateurs et des vignerons... et lire l’excellent article du 11janvier sur http://www.berthomeau.com : "et si nous reparlions de René Renou"....

Documents joints

1 Message pour cet article

  • REFORME DES AOC : RESPECTER ENFIN LE CONSOMMATEUR ? 18 janvier 2010 09:25, par Rémy Bossert

    Cher Patrick
    Tout d’abord meilleurs voeux à toi et tes proches.
    Evidemmment entièrement d’accord avec ton approche. Je répète ce que j’essaye de faire passer depuis des années : L’INAO ne prendra pas ses responsabilités et laissera passer toutes les AOC en AOP, donc on ne fera que déplacer le problème de franco-français à européen. Et la Commission Européenne n’aura pas un arsenal juridique (et de contrôle) suffisant pour faire respecter son règlement (et notamment la notion de ’lien au terroir’). Tant que nos viticulteurs et instances dirigeantes n’auront pas compris que AOP et IGP ne sont pas liés par une notion hiérarchique, mais que ce sont deux produits différents, l’IGP n’étant pas un ’ersatz’ de l’AOP, on ne fera guère évoluer les choses. Pour moi AOC Bordeaux, Alsace ne devraient pas passer en AOP, ce sont clairement des IGP. Ou alors il faudrait que quelqu’un me démontre le lien au terroir de cette immense océan de vin qu’est Bordeaux (par exemple).
    A bientôt
    Rémy


PRINCE 49290 CHAUDEFONDS-SUR-LAYON - Tél-Fax : 02 41 74 95 03 | domaine@patrick-baudouin-layon.com Plan du site | Mentions légales | Espace privé |